Historique

 

Accueil
Photos
Videos
Maladies et parasites
Historique
Variétés
Contactez nous

 

 

Les carpes Koï que nous connaissons aujourd'hui avec ces multitudes de coloris ont pris naissance dans les bassins d'irrigation de rizières au Nord-Ouest du Japon.

Des carpes sauvages de couleur noire étaient les prédécesseurs des Koïs, destinées à agrémenter les plats pauvres en protéines des riziculteurs japonais !

Les premières mutations, provoquées par une consanguinité constante dans ces petits bassins clos, furent observées au début du 19ème siècle.

Il s'agissait surtout de mutations dans le rouge, le jaune et le blanc uni.

A partir de là on connaît les résultats !

On commençait à croiser les couleurs et même on croisait les Koï japonaises avec des carpes allemandes pour obtenir des Koïs sans écailles (DOÏTSU).

Les japonais en ont fait presque un culte, ils voient dans les Koïs un porte bonheur, un signe de force et de longévité car la plus âgée compte déjà plus de 200 printemps

 

 

 

 

Accueil | Photos | Videos | Maladies et parasites | Historique | Variétés | Contactez nous

La dernière mise à jour de ce site date du07/15/07